Conisation

Qu'est ce que c'est

La conisation est la résection chirurgicale d'une partie du col de l'utérus, de forme conique.
On la réalise en cas de dysplasies cervicales de type 2 ou 3 ou de carcinome in situ. Ces lésions ont été dépistées par frottis cervico-vaginal, puis confirmées par colposcopie et biopsie.
Elle a deux objectifs principaux :

  • La confirmation du diagnostic histologique des lésions, à savoir leur caractère bénin ou malin.
  • Un but thérapeutique et curatif par l'ablation complète des lésions dysplasiques, ce qui les empêche d'évoluer vers le cancer du col.

En effet, en l'absence de traitement, ces lésions précancéreuses peuvent évoluer spontanément vers un cancer, après quelques années. L'opération se fait généralement sous une courte anesthésie générale et dure environ 15 minutes. Dans certains cas elle peut être réalisée sous anesthésie locorégionale (rachianesthésie) ou anesthésie locale.

La conisation s’effectue par voie vaginale. Deux types de techniques sont proposés en fonction des pathologies à traiter :

  • Conisation à l‘anse diathermique :
    Le chirurgien utilise pour la résection un fin fil métallique parcouru par du courant électrique. Le geste est très rapide, de l'ordre de quelques secondes, soit un quart d'heure préparation incluse.
  • Conisation au bistouri à froid :
    Conisation classique permettant une résection d’un cône plus grand. Son indication est réservée en général au carcinome in situ ou micro invasif.

L’intervention se déroule en hospitalisation ambulatoire.

Conséquences de la conisation

Ce geste peut augmenter le risque d’accouchement prématuré lorsque la hauteur de conisation dépasse 15mm. En cas de grossesse il faut penser à signaler cette intervention à votre obstétricien.

Risques de la conisation

Dans moins de 10% des cas une hémorragie génitale peut survenir dans les 8 jours suivant l’intervention. Il s’agit d’une complication bénigne mais qui peut nécessiter une nouvelle intervention afin de réaliser l’hémostase. Afin de minimiser le risque il est demandé d’éviter les bains et les rapports sexuels dans les 3 semaines post opératoires.

Publication: 
Contenu modifié le 20/08/14