Echographie pelvienne et hystérosonographie

echographie

Le principe de l’échographie

L’échographie permet de visualiser les organes grâces aux ultrasons.

Une sonde émet des ultrasons, qui vont traverser les tissus et être renvoyer sous la forme d’un écho en fonction des obstacles rencontrés. Ces échos sont ensuite recueillis et analysés par un système informatique, qui va retransmettre en direct une image sur un écran.

Il s’agit d’un examen morphologique dynamique avec une interprétation en temps réel. Les images enregistrées ne donnent qu’une idée très partielle de l’examen qui s’est déroulé.

Des études complémentaires sont disponibles :

  • Le doppler permet de préciser la vascularisation des organes
  • Des reconstructions en 3D avec une sonde et des logiciels adaptés.

Un gel à base d’eau est utilisé pour la propagation des ultrasons. Il faut éviter toute interposition d’air.

L’échographie est indolore et non irradiante.

Il n’y a aucune contre-indication.

Prendre Rendez-vous

L’échographie pelvienne

Elle consiste à visualiser les organes du pelvis en particulier l’utérus et les ovaires.

L’examen se réalise en première partie du cycle, juste après les règles, idéalement entre J5 et J8 du cycle.

Pour les échographies uniquement par voie abdominale, la vessie doit être au contraire pleine.

En général, elle commence par voie abdominale puis par voie endo-vaginale (sauf chez les patientes vierges). La voie endo-vaginale permet une étude plus précise des organes génitaux. La patiente est installée en position gynécologique. La sonde endo-vaginale est recouverte d’un préservatif contenant du gel d’échographie.

Une allergie au latex sera à signaler.

picto echo
gynecologie

Hysterosonographie

Le but est d’étudier plus précisément la cavité utérine.

L’examen consiste à injecter du sérum physiologique stérile à l’intérieur de l’utérus permettant de mettre en évidence une éventuelle formation développée dans la cavité utérine (polype, fibrome…) et d’étudier l’endomètre, la muqueuse de l’utérus.

L’examen se réalise en première partie du cycle, juste après les règles, idéalement entre J5 et J8 du cycle.

La vessie doit être vide ou semi-pleine.

Comment se déroule l’examen ?

La patiente est installée en position gynécologique sur une table d’examen située à côté de l’appareil d’échographie.

Un spéculum est posé pour exposer le col qui est nettoyé. Le médecin va mettre en place un petit cathéter à usage unique en plastique souple à travers le col. Le cathéter est relié à une seringue remplie de sérum physiologique stérile.

Le spéculum est ensuite enlevé et la sonde d’échographie endo-vaginale est mise en place.

Sous contrôle échographique, le médecin va lentement injection quelques ml de sérum physiologique.

 

Quelles sont les indications ?

L’hystérosonographie est un examen venant en complément de l’échographie pelvienne.

Il est indiqué en cas de :

  • Saignements anormaux d’origine génitale
  • Suspicion ou besoin de confirmation d’une formation développée à l’intérieur de la cavité utérine : polype, fibrome…
  • Étude de la muqueuse utérine
  • Bilan pré-opératoire avant hystéroscopie
  • Bilan de fausses couches spontanées à répétition
  • Bilan avant Procréation Médicalement Assistée.

Quelles sont les contre-indications ?

Cet examen ne peut pas être réalisé en cas de grossesse ou de suspicion de grossesse, en cas d’infection génitale, et en présence d’un stérilet.

Après l’examen

Cet examen est quasi-indolore. Un petit inconfort au niveau de la partie inférieure de l’abdomen similaire aux règles est possible et cesse le plus souvent dans les heures qui suivent. La prise de paracétamol est tout à fait possible en cas de persistance.

Des petites pertes de sérum physiologiques sont fréquentes. Une protection type serviette hygiénique peut être utile.

Rarement, des petits saignements peuvent survenir et persister pendant 24h. Exceptionnellement peut survenir une infection, il faudra consulter votre médecin devant des pertes inhabituelles, douleurs pelviennes ou des saignements anormaux.

Dans le cadre d’un bilan de fertilité, l’examen pourra être complétée par une analyse de la perméabilité des trompes après instillation d’un produit de contraste (HyCoSy : Hysterosalpingo – Contrast – Sonography).

Cet examen est à ne pas confondre avec l’hysterosalpingographie qui associe l’injection sous pression d’un produit de contraste couplé à un cliché de radiographie, et qui est réalisé dans un centre de radiographie.

Suivez nos actualités

Accéder aux actualités

Service BabyMum

Vous allez bientôt accoucher à la clinique Natécia ? Aujourd’hui, la maternité lyonnaise Natécia est l’une des première structure à utiliser la technologie LINKEOS en proposant à l’ensemble de ses patientes le service BabyMum.

En savoir plus

3 centres de consultation

Centre Médical Ambroise Paré

Centre Médical Ambroise Paré

28, avenue Rockefeller
69008 Lyon
04 78 75 03 61
Centre Médical Créqui

Centre Médical Créqui

77 rue de créqui,
69006 Lyon
04 72 44 51 31
Pôle Santé de l'Aqueduc à Mornant

Pôle Santé de l'Aqueduc

31 rue Boiron
69 440 Mornant
04 78 57 16 45