Ganglion sentinelle

Afin d’éviter les effets indésirables du curage axillaire il est proposé dans certain cas la technique du ganglion sentinelle. Les indications sont en général les tumeurs de moins de 2 cm et les cancers in situ étendus.

Qu'est ce que c'est

Le principe consiste à prélever le premier ganglion de la chaîne, le plus proche du sein et à l’analyser. Si celui-ci ne contient pas de cellules cancéreuses on peut considérer que les autres ganglions sont indemnes. Dans ce cas le curage axillaire n’est pas indiqué. Si au contraire on retrouve des cellules cancéreuses alors il sera réalisé un curage complet dans la plupart des cas.

L’avantage de cette technique est qu’elle évite les désagréments du curage axillaire, qu’elle diminue la durée opératoire, la durée d’hospitalisation ainsi que la taille de la cicatrice axillaire.

Déroulement

Afin de localiser ce ganglion sentinelle, Il est réalisé avant l’intervention dans un service de médecine nucléaire une injection de colloïde radioactif dans le sein. Ce produit va aller se loger au niveau du ganglion sentinelle. Lors de l’intervention le chirurgien muni d’un petit compteur « geiger » repère le ganglion dans l’aisselle et peut donc réaliser une petite incision en regard afin de le prélever. Pour plus de sécurité une injection de bleu patente est réalisée au début de l’intervention permettant un double repérage colorimétrique et radioactif. Le ganglion est ensuite analysé et la suite de la prise en charge sera adaptée en fonction du résultat.

Publication: 
Contenu modifié le 31/07/14