La fécondation in vitro

Les indications

  • Anomalie de perméabilité tubaire,
  • echecs d’insémination artificielle,
  • infertilité inexpliquée,
  • endométriose,
  • anomalies spermatiques sévères.

Fécondation in vitro

1 - La stimulation de l’ovulation

La stimulation de l’ovulation est faite par un traitement hormonal en injection sous-cutanée quotidienne. Son but est d’obtenir le développement simultané d’un maximum follicules et donc d’ovocytes. L’efficacité de ce traitement est surveillé par échographie endovaginale et dosages hormonaux. Lorsque les follicules sont matures et prêts à être ponctionnés, une autre injection est prescrite pour déclencher l’ovulation. Cette injection est à réaliser à une heure précise.

La ponction ovocytaire est réalisée sous anesthésie générale au bloc opératoire 2 jours après le déclenchement de l’ovulation. Son objectif est de prélever sous contrôle échographie le liquide folliculaire contenant l’ovocyte.

2 - La ponction ovocytaire

Elle est réalisée par voie vaginale sous anesthésie générale et contrôle échographique. Elle se déroule au bloc opératoire lors d’une hospitalisation en service ambulatoire. Vous entrez tôt le matin dans le service et pouvez rentrer chez vous en début d’après midi.

L’ensemble des images folliculaires est ponctionnée et le prélèvement est directement amené au laboratoire. Au même moment, votre conjoint réalise son prélèvement de sperme et les gamètes sont préparées au laboratoire.

3 - La mise en fécondation

Lors d’une fécondation in vitro classique, les spermatozoïdes sont simplement déposés au contact des ovocytes dans une boite de culture contenant un milieu liquide nutritif adapté à la fécondation et placés dans un incubateur à 37°. Un seul spermatozoïde parviendra à féconder l’ovocyte comme dans la fécondation naturelle.

S’il s’agit d’une fécondation par méthode ICSI, le spermatozoïde sera injecté dans l’ovocyte par un biologiste après préparation de l’ovocyte et sélection du spermatozoïde. Les ovocytes injectés sont ensuite déposé dans le même milieu de culture nutritif dans un incubateur à 37°.

4 - Le développement embryonnaire

Le lendemain de la ponction, nous pouvons déjà identifier les embryons obtenus. Les biologistes conviendront d’un rendez vous téléphonique avec vous pour vous informer de leur évolution. Ils vont également décidés avec vous du moment du transfert embryonnaire.

5 - Le transfert embryonnaire

Il peut se réaliser 2 jours ou 5 jours après la ponction. C’est un geste simple et indolore réalisé sous contrôle échographique. Un cathéter fin contenant l’embryon est introduit par le col jusque dans l’utérus où sera déposé l’embryon. Il s’y développera jusqu’à son implantation. Le nombre d’embryon à transférer sera discuté avec votre médecin et les biologistes. Actuellement, nous favorisons les transfert unique pour limiter le risque de grossesse multiple.
Le test de grossesse est à pratiquer 15 jours après la ponction ovocytaire.

6 - La congélation embryonnaire

S’il reste des embryons après votre transfert frais, nous vous proposerons de les congeler. Cela permet de simplifier votre traitement et d’éviter une nouvelle ponction en cas d’échec sur le transfert frais, en réalisant un transfert d’embryon congelé sur le cycle suivant (spontané ou stimulé).

Suivez nos actualités

Accéder aux actualités

Service BabyMum

Vous allez bientôt accoucher à la clinique Natécia ? Aujourd’hui, la maternité lyonnaise Natécia est l’une des première structure à utiliser la technologie LINKEOS en proposant à l’ensemble de ses patientes le service BabyMum.

En savoir plus

3 centres de consultation

Centre Médical Ambroise Paré

Centre Médical Ambroise Paré

28, avenue Rockefeller
69008 Lyon
04 78 75 03 61
Centre Médical Créqui

Centre Médical Créqui

77 rue de créqui,
69006 Lyon
04 72 44 51 31
Pôle Santé de l'Aqueduc à Mornant

Pôle Santé de l'Aqueduc

31 rue Boiron
69 440 Mornant
04 78 57 16 45